Chiesa di San Giovanni Battista

Salbertrand

Art sacré

L'église est mentionnée pour la première fois dans un diplôme de 1057, année où l'ancienne construction fut donnée au prévôté de Oulx par Oddone de Moriana Savoie et par la comtesse Adélaïde. La paroisse a été modifiée dans les siècles successifs, subissant une reconstruction presque complète au cours du XVIe siècle. Après cette intervention, elle n'a pas subi de modifications importantes et elle est encore aujourd'hui l'un des meilleurs exemples les plus riches d'église alpine en style gothique tardif.

La paroisse de Salbertrand est très décorée, aussi bien à l’intérieur qu’à l'extérieur et elle est la seule église de la Vallée de Susa dotée d'un porche monumental, réalisé au 1536 par le tailleur de Melezet Matheus Rode. A l'extérieur, on observe une magnifique représentation de la Chevauchée des Vices et des Vertus du début du XVIe siècle restaurée récemment et autrefois complétée avec la représentation des peines de l'Enfer, aujourd'hui complètement disparue. La lunette du portail d'entrée est en revanche décorée avec la représentation de la Piété.

A l'intérieur, on remarque différents cycles de fresques, datables entre le XIVe et le XVIe siècle, qui décorent les murs et les arcs des nefs latérales.

Dans la nef de droite, sont présentes les scènes de la vie de Saint Antoine, œuvre du peintre Johannes Dideri de Avigliana de 1508, en plus des représentations des Saints Cosma et Damien et des scènes de l'Assomption de la Vierge Marie et de la Madone de la Miséricorde.

Par contre, dans la nef de gauche, au-dessus de l'autel, on trouve une suggestive représentation de la Vierge avec Saint Jean Evangéliste du XIVe siècle, et les scènes de la Piété du début du XVIe siècle.

Enfin, à côté du portail d'entrée on remarque une représentation du Jugement dernier, flanquée d'une suggestive danse macabre.

Le mobilier en bois est aussi remarquable, notamment le retable monumental du maître autel, œuvre de Jean Faure de Thures de 1667, et de la chorale de 1530-40.

Au niveau architectural, il faut mentionner certains chapiteaux du chœur et de la nef de gauche, qui remontent au XIIe siècle et probablement réutilisés au moment de la reconstruction du XVIe siècle. L'église accueille également, dans la sacristie, un petit musée qui expose des vêtements et objets sacrés originaires de la paroisse et des chapelles du territoire de Salbertand.

Le site fait partie du parcours de visite de l'Ecomusée Colombano Romean.

  Piazza Martiri della libertà, 10050 Salbertrand
tél.:0122/854720
parco.salbertrand@ruparpiemonte.it |

Ouvert pendant les célébrations liturgiques.
Au cours de l'année visites guidées et groupes sur demande.

Visitez le site www.parchialpicozie.it pour plus d'informations.

Visualisez en liste