Certosa di Madonna della Losa

Gravere

Art sacré

La Chartreuse de la Madone de la Losa se lève sur les hauteurs qui dominent Gravere. L'histoire de la chapelle, qui se situe au cœur du bourg, sur une splendide plateforme naturelle qui surplombe toute la vallée de Susa, est liée à la présence de la chartreuse. Dans cette localité, en effet, grâce à une donation du compte Thomas de Savoie, s'installa en 1189 l'une des premières communautés monastiques chartreuses du Piémont. Le bourg même conserve encore en partie, dans quelques habitations, des traces des architectures typiques des monastères médiévaux. La cession aux moines des pâturages fertiles de la région, engendra presque aussitôt des querelles avec les populations autochtones. De plus, la relative proximité à la localité à Susa, ne correspondait pas tout à fait au besoin d'isolement requis par la règle monastique. En 1198, les chartreux de Losa ont obtenu en donation les terres de Montebenedetto, ainsi que la vallée de l'Orsiera, près de Villar Focchiardo, et déjà en 1200, la communauté semble s'être transférée de Losa à Montebenedetto. Le monastère d'origine fut donc transformé en chapelle et le premier témoignage documenté attestant sa consécration à la Vierge de Pietate, remonte à 1432. Il dépendit, au niveau de la juridiction ecclésiastique, d'abord de la paroisse de Sainte Marie Majeure de Susa, et donc par la suite, après 1609, de la nouvelle paroisse de Gravere. Du monastère d'origine ne reste plus que l'église, avec le gracieux clocher roman, qui a cependant subi des modifications au fil du temps. En effet, à la petite nef d'origine orientée à l'est, a été adossée la nef actuelle en époque moderne, sans abside et orientée vers le nord. Les voûtes de l'ancien oratoire monacal conservent un cycle de fresques représentant les Douze Apôtres, daté du début du XVe siècle et attribués par la critique au Maître de Saint Bernard à Lajetto, couvert en partie par un cycle similaire du XVIIe siècle. Ce dernier a été réalisé en raison de la détérioration du cycle plus ancien à cause de l'humidité et des infiltrations de l'eau de pluie. De l'ancienne chartreuse provient un retable en bois rare et complexe (réalisé d'après le style du vesperbild, autel à baldaquin), attribué à un sculpteur du début du XVe siècle de l'Allemagne du sud, aujourd'hui conservé dans le Musée Diocésain d'Art Sacré à Susa.

  Frazione Losa, 10050 Gravere
tél.:0122/622640
museo@centroculturalediocesano.it |

Juillet et août, ouvert tous les jours. Visites guidées sur demande.

Visualisez en liste